Un homme féministe ?

 

Pour l’Inconnu Bleu Electrique, former un mouvement d’hommes féministes est une hérésie ! Il le sait. Il l’a fait. C’était au moment de l’affaire DSK, ils avaient monté un mouvement, et, avec le collectif La Barbe, avaient décidé de soutenir les actions de ces-dernières en les suivant et en menant des actions juste après elles. Aussitôt ils furent plus écoutés, leur statut d’hommes les propulsant malgré eux devant le mouvement dont ils ne voulaient être que le soutien. Alors, les mouvements d’hommes féministes sont une hérésie ! Il faut écouter, se mettre en retrait pour laisser l’autre sexe prendre sa place.

_ “Mais justement, ne serait-il pas intéressant d’utiliser ces privilèges pour les renverser ?”, se demande une participante ?

_ “Non. On n’a pas d’utérus, on n’a pas notre mot à dire !”

 

Face à l’assemblée diversifiée, la table-ronde nourri les esprits. Questions et réactions se succèdent devant une parité bien représentée.

 

_”Les injonctions à la virilité sont-elles aussi nuisibles que le sexisme ?”

Les hommes aussi peuvent s’émanciper estime le collectif Georgette Sand. Ils sont également enfermés dans un rôle. Mais il y a tout de même plus de nuances car il existe plusieurs formes de masculinités, plus ou moins bien acceptées, qui ne résument pas uniquement à la virilité. Au contraire, on ne propose qu’une seule forme de féminité aux femmes, expliquent-elles.

_“Quand on est pas viril on est vu comme un traître au patriarcat et à l’hétérosexualité. Alors qu’une femme masculine sera vue comme émancipée”, pointe Jérémy Patinier.

Quant a savoir quel rôle les hommes peuvent jouer dans la lutte féministe… Apprendre. Tou.te.s s’accordent à le dire.

_“Ce qu’on attend, ce n’est pas qu’il vienne brandir les pancartes à notre place. Ce qu’on attend c’est qu’il écoute. On peut être un homme féministe sans se substituer aux femmes,” analysent les membres de Georgette Sand.

_“Les hommes n’ont pas à se mettre en avant, déclare Jérémy Patinier. “A ce stade ils doivent encore apprendre. […] Mais il encore créer des outils par les hommes et pour les hommes.”

 

Trois jeunes bariolés se faufilent. Ils sont en retard. Jeunes militant.e.s pro-IVG, coiffé.e.s de vert et de violet. Un carton à la main, un utérus dessiné, qui viennent de manifester.

 

“Ce n’est pas juste un combat de valeurs, c’est un combat pour des vies ! C’est un système vertueux collectif.” Jérémy Patinier

 

Un coin de la salle s’agite. Le Détracteur veut s’exprimer. Il n’est pas d’accord avec tout ce qu’il entend depuis le début. “Il y a beaucoup de contradictions dans ce que vous dites.” Il voudrait qu’on lui explique : “Ai-je le droit d’être intermédiaire ?!” Il s’affirme pro-féministe mais sans être anti-patriarcat, (ou bien était-ce pro-patriarcat sans être anti-féministe…)

En voilà un qui s’est perdu, qui a du voir de la lumière depuis la rue…

Il tente de clarifier, choisit l’analogie pour étayer sa théorie : pourquoi serait-on obligé de choisir se demande-t-il, car, par exemple, on peut ne pas être anti-raciste sans être pour autant raciste estime-t-il. (Vous suivez ?) En tant que Blanc, il sait ce que c’est : “J’ai connu le racisme inversé !”… Le mot de trop est lâché : nègre, nègre, nègre ; par trois fois disséminé dans une conversation qu’il tente d’accaparer.

Émue, une jeune femme lui demande de cesser. La colère monte, c’en est trop ! Qu’est-ce que c’est que cet énergumène venu nous provoquer ! Une organisatrice se tourne vers lui. Calmement, lui explique. Tranquillement, lui expose pourquoi il ne peut pas s’exprimer comme ça. Son calme olympien n’offre pas de prise et désamorce la crise. L’Allumé ne pipera plus mot de la soirée.

 

“Si on change la place des femmes, on change forcément la place des hommes.” Clémentine Autain

 

Julien Gilbert est optimiste : “Par l’éducation, on rendra le féminisme obsolète.”

C’est une bonne question : si le patriarcat disparaît, le féminisme disparaîtra-t-il avec lui ? Ou, au contraire, va-t-il prendre le pouvoir et dominer ? Ou bien peut-être un peu de tout ça.

 

Soirée des Intelloes #3 : “Les hommes feministes ?” – Jeudi 28/09/2017 à 18h30

Participant.e.s :

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s